Scitoyenne 48 – Novembre 2023

30 nov Scitoyenne 48 – Novembre 2023

banderole

 

Edito

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

C’est avec un immense plaisir que nous vous présentons la nouvelle édition de notre lettre d’information mensuelle de médiation scientifique à l’attention des personnels de recherche. Alors que l’année tire à sa fin, ce mois de novembre, nous sommes ravis de partager avec vous plusieurs actions de médiation et initiatives passionnantes de la communauté scientifique.

Notre newsletter du mois a pour ambition de mettre en lumière les actions inspirantes de médiation scientifique qui ont été réalisées par différentes associations sur tout le territoire. De la tenue d’ateliers et stages interactifs à la création de parcours pédagogiques innovants, ces organisations travaillent sans relâche pour rapprocher la science du grand public, susciter la curiosité et encourager une compréhension approfondie des avancées scientifiques.

À la suite de la mise en lumière des actions médiation nécessitant votre contribution, la revue de presse scientifique mensuelle s’oriente sur les différentes thématiques en vue de mettre en place une bonne communication entre les scientifiques et les générations futures…

Comme d’habitude, nous accueillons vos retours avec plaisir pour continuer de nous améliorer si vous avez des commentaires, c’est par ici.

N’hésitez pas à partager cette lettre d’information et le lien d’abonnement à vos connaissances qui pourraient être intéressées, et à suivre vos opportunités en direct sur les réseaux sociaux de La Scitoyenne que vous trouverez juste en bas de cette page.

Naomi

speé

Je souhaite référencer une structure proposant des actions de médiation scientifique

PO

Je souhaite m’abonner à la Scitoyenne pour recevoir tous les mois des opportunités de médiation

bouton ref structure (8)

Je souhaite partager un retour d’expérience en médiation scientifique pour mieux faire connaître la diversité des actions de médiation

bouton ref structure (9)

speé

Légendes des annonces

Icones Newsletter (2)

speé


 

Vos opportunités de médiation du mois 

 


 

 

Declics

Vous êtes un personnel de recherche, toutes disciplines confondues ? Faites partie des 2100 acteurs et actrices de la recherche qui iront dialoguer avec des élèves de lycées cet automne sur la science en train de se faire !

Les inscriptions sont ouvertes pour des Declics partout en France, et également de nombreux évènements numériques !

Vous n’avez rien à préparer, juste à vous inscrire pour participer et discuter de ce que vous faîtes en tant que scientifique. Le format de rencontre original du speed-meeting permet à chaque élève de dialoguer successivement avec sept personnels de recherche différents et ainsi bénéficier d’un rapport personnel, interactif et direct avec eux. Beaucoup plus impactant qu’une conférence, ce dispositif permet aux élèves de mieux appréhender comment fonctionne la recherche, et de les informer sur les métiers qui la composent. Près de 5000 scientifiques y ont déjà participé.

Cette année, plus de 300 événements seront organisés partout en France, et aussi en distanciel.

Il n’y a rien à préparer, juste à s’inscrire et se présenter le jour J !

Declics est un programme du Cercle FSER.

bou

 

DIScERNE

Dans le cadre de son travail sur les séquences pédagogiques du programme DIScERNE, le Cercle FSER, structure rapprochant sciences et société, vous propose une série de formations en distanciel et en présentiel dans les plus grandes villes de France.

Elles donnent la possibilité de se familiariser avec les séquences clé en main du programme DIScERNE, d’en savoir davantage sur les grandes dimensions théoriques de l’esprit critique et des démarches scientifiques ainsi que d’échanger sur des pratiques et expériences liées à ces thématiques.

Chaque formation DIScERNE ne dure que deux heures et est gratuite grâce au soutien du Ministère de la culture, de la FSER et des structures qui accueillent les formations.

Les formations, à destination du monde de la médiation scientifique, en incluant les bibliothèques et les médiathèques seront réalisées entre novembre 2023 et avril 2024. Médiateurs et médiatrices scientifiques, chercheuses et chercheurs, inscrivez-vous !

 

Voici les dates des formations qui se dérouleront en décembre 2023 et en janvier 2024 :

5 décembre – ENSSIB – Villeurbanne

7 décembre - ArboréSciences – Tours

14 décembre – Centre de formation aux métiers
des bibliothèques – Marseille

12 janvier – Réseau des médiathèques – Montpellier

7 mars 2024 – astu’sciences – Clermont-Ferrand

Vous pouvez consulter toutes les dates des formations et vous inscrire ou pré-inscrire en remplissant ce formulaire.

N’hésitez pas à transmettre cette offre de formations à toutes les personnes et structures qui pourraient être intéressées à y participer.

Vous n’avez rien à préparer, juste à vous inscrire et être présent(e) !

 

bou

 

Tous Chercheurs

Le réseau national Tous Chercheurs rassemble plusieurs laboratoires de recherche ouverts ayant pour objectif de former et faire participer à la recherche scientifique différents publics (scolaires, associations de patients, professionnels, grand public). Son pôle Education à la recherche propose depuis plusieurs années des actions qui se déclinent en cinq grandes thématiques réparties en cinq laboratoires différents et dans quatre villes en France : Biologie Santé (Marseille), Mathématiques (Marseille), Energies renouvelables (Metz), Biologie et Microbiologie (Nancy) et Eau et Environnement (Vittel).

Tous Chercheurs organise notamment des stages à destination de classes entières de collèges et lycées qui durent deux ou trois jours consécutifs. L’encadrement des élèves est confié à des tuteurs, principalement des jeunes chercheurs doctorants et post-doctorants, qui sont formés en amont par le personnel responsable des laboratoires Tous Chercheurs. Dans un espace dédié aménagé à l’identique d’un laboratoire de recherche, et grâce à une pédagogie basée sur un apprentissage par la pratique, les élèves coconstruisent avec leur tuteur un mini-projet de recherche : ils définissent une question de recherche, émettent des hypothèses pour y répondre, proposent une approche expérimentale pour les tester et expérimentent avec des outils et des équipements de recherche de pointe, analysent et interprètent leurs résultats, les confrontent avec ce qu’ils avaient imaginé, les discutent de manière argumentée, puis réalisent une présentation orale devant les autres élèves.

Quel est l’apport de cette expérience pour le doctorant-tuteur ?

Se former en encadrant des stages de recherche au sein du réseau Tous Chercheurs, c’est d’abord pour le tuteur l’occasion d’acquérir et/ou renforcer significativement son profil scientifique avec des compétences à la fois transversales et propres au métier de chercheur. Il apprend à transmettre la démarche scientifique aux plus jeunes et à partager ses connaissances et son propre vécu de chercheur. Il prend du recul sur son métier en sortant de la posture de « sachant » pour aiguiser la curiosité des élèves et les accompagner au mieux dans leur prise progressive d’autonomie. Cette expérience lui permet enfin de s’initier à la médiation scientifique, de s’enrichir par ce biais d’expériences nouvelles et de transmettre aux plus jeunes un intérêt pour les sciences.

Fort de cette expérience atypique, le doctorant-tuteur en ressort plus armé pour appréhender les différentes facettes de son futur métier de chercheur. Souhaitant amplifier sa mission de formation auprès des jeunes scientifiques, le réseau Tous Chercheurs lance un appel à tous les doctorants et post-doctorants désireux d’acquérir de nouvelles compétences et de vivre une belle aventure humaine auprès de collégiens et lycéens. Le réseau accueille en formation des jeunes chercheurs de toute la France.

bou

 

 

Fondation Blaise Pascal

FBP WordPress

Le collectif ELLESTIME soutenu par l’association L-ImPact Elles bougentFEMMES ET MATHEMATIQUES et la Fondation Blaise Pascal, lance une opération de grande ampleur sur tout le territoire de Franche-Comté. Nous voulons sensibiliser les collégiens et collégiennes aux STEM (sciences – technologie – ingénierie – mathématiques) !

Le 26 janvier 2024, toutes les élèves de 5ème des collèges de Franche-Comté seront réunis pour cet événement exceptionnel, qui se déroulera à la fois en présentiel (pour les élèves) et en digital (pour les mentores).
Un événement sans précédent : cette demi-journée d’information interactive en visioconférence sera dédiée aux élèves participants

Les objectifs :
Faire découvrir les métiers de la tech, du numérique, de l’informatique et des sciences aux collégiens et collégiennes,
Sensibiliser ces élèves à l’importance des sciences et des mathématiques tout en les encourageant à envisager une carrière dans le domaine de la Tech,
Convaincre les élèves, en particulier les filles, de leur légitimité à poursuivre des études scientifiques et à exercer des professions relevant des domaines scientifiques,
Propager la culture scientifique dans des environnements qui en sont éloignés,

Nous avons besoin de vous : nous recherchons 400 mentores !!!
Des femmes de la tech et des sciences, sur l’ensemble du territoire, pour se connecter une heure avec une classe de filles, et leur faire découvrir votre métier et les inspirer.

Une petite heure de votre temps, mais une aventure hors norme dans l’histoire qui ouvrira de nouvelles perspectives aux collégiennes

Vidéo de présentation par Muriel Pénicaud 

bou

 

Maths en Scène

L’association Les Maths En Scène se consacre à la vulgarisation et à la diffusion de la culture mathématique et des sciences du numérique à travers des initiatives visant le grand public et les élèves. Chaque année, nous orchestrons le festival international incontournable intitulé « Printemps des mathématiques ». Cet événement captivant est conçu pour mieux faire connaître et comprendre les mathématiques ainsi que leurs récentes avancées, tant auprès des élèves que du grand public. Le festival rassemble des chercheurs, des chercheuses, des doctorants, des doctorantes, des ingénieures, des artistes, des étudiants, des étudiantes, des enseignants, des enseignantes et bien d’autres encore, tous et toutes animés par une passion commune pour les mathématiques. Notre festival est un voyage à travers 12 pôles passionnants, illustrant les liens profonds entre les mathématiques, les arts, la culture, l’informatique, le développement durable, les sciences du numérique etc… Ces domaines ont envahi nos vies professionnelles et personnelles, et notre festival offre une exploration unique de ces intersections fascinantes.

En participant au Printemps des mathématiques, chacun trouve son compte : que ce soit par l’intrigue d’un problème mathématique, la fascination pour une découverte récente, le calme face à une appréhension collective ou tout simplement le plaisir dans l’expérimentation ludique des mathématiques. Notre festival est ouvert à tous et toutes, invitant chacun à s’émerveiller devant la beauté des mathématiques.

Au-delà de l’émerveillement, notre festival a pour mission de contribuer au développement de la culture scientifique et technique en Occitanie.  À travers des approches expérimentales et ludiques, nous éveillons l’esprit d’observation et encourageons la pensée critique, offrant ainsi une expérience mathématique inoubliable à nos participants et participantes. Rejoignez-nous au Printemps des mathématiques pour un voyage captivant au cœur de la science et de la découverte. Ensemble, explorons les merveilles des mathématiques et célébrons la curiosité infinie de l’esprit humain.

 

bou

 

 

Association Science Ouverte

 

Nous vous invitons à prendre part aux animations de quartier que nous proposons à destination d’un public jeune (dès 7 ans) et familial. L’objectif : partager un moment ludique en famille ou entre amis, pour découvrir les sciences.
Les Samedis des Curieux, organisés par notre Association à l’Espace Avenir à Drancy, d’octobre 2023 à juin 2024, sont l’occasion idéale de partager votre passion scientifique avec un public avide de découvertes.

Chaque mois, nous accueillons les esprits curieux du quartier de l’Avenir Parisien pour un après-midi convivial autour des sciences, libre et gratuit, de 16h30 à 18h30.
Ces rendez-vous mensuels sont dédiés à des thèmes scientifiques variés, offrant ainsi une diversité d’expériences ludiques et éducatives. Que vous soyez chercheur chevronné ou débutant, votre contribution peut faire la différence.

Pour en savoir plus sur les Samedis des Curieux 2023-2024 et sur la manière dont vous pouvez contribuer, consultez notre article détaillé ici 

Relevez le défi de partager votre passion scientifique avec un public local et contribuez à cultiver la curiosité des jeunes du quartier Avenir Parisien.

 

bou

PDCC

 

Dans le cadre du programme Paroles de Chercheuses et de Chercheurs lancé en 2020 par la Région Ile-de-France et mis en œuvre par l’association le Cercle FSER, une sélection de scientifiques ayant manifesté un intérêt pour échanger avec des élèves de lycées sera effectuée. Ce programme vise à faire découvrir aux élèves le fonctionnement de la recherche et la diversité de ses métiers et des carrières scientifiques (recherche fondamentale et recherche appliquée).

Les interventions auront lieu entre septembre 2023 et juin 2025.

Conditions de candidature : 

  • vous êtes titulaire d’un doctorat (quelle que soit la discipline)
  • vous travaillez en Ile-de-France
  • vous travaillez dans le secteur public ou le secteur privé

Quel format d’intervention ?

  • intervention ponctuelle de 2h dans un lycée francilien, qui devra comprendre deux temps :
    • 1h10 où vous présentez votre parcours, l’objet de votre recherche, où vous mettez en avant votre démarche scientifique et la variété des métiers de la recherche et où vous abordez in fine l’intérêt et les impacts de la recherche pour notre société actuelle et future
    • 50 min d’échanges sous la forme d’un atelier pédagogique “Imaginer les métiers du futur” où les élèves, par groupe, inventent un métier qui n’existe pas encore avant une mise en commun et une discussion avec vous sur ces propositions.

A quoi vous engagez-vous ?

  • une préparation estimée entre 2 et 3h, hors temps d’intervention
  • accepter d’aborder les thèmes du programme proposé par la Région Ile-de-France (votre parcours, l’objet de votre recherche, votre démarche scientifique)
  • rebondir sur les propositions des élèves et discuter avec eux pendant la partie “métiers du futur”
  • un entretien téléphonique de préparation (30 à 40 min) et un entretien téléphonique de débrief, après l’intervention (15-20 min)

Des supports pour aider à la préparation de l’intervention :

  • l’équipe de Paroles de Chercheuses et de Chercheurs se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos questions
  • une trame optionnelle, sous le format powerpoint et “clé en main”, que vous êtes libre d’utiliser ou non, et que vous pouvez adapter et compléter selon votre spécialité
  • un outil de sondage en ligne, facile à utiliser, pour faciliter les interactions avec les élèves

l’accès aux supports de présentation des précédentes interventions sur l’ENT.

Paroles de Chercheuses et de Chercheurs

 

bou

 


 

Témoignage

 


 

L’arbre des Connaissances

Avec la perspective des JO 2024 à Paris, l’association « L’arbre des connaissances » a souhaité proposer une action sur le thème « sport et numérique », dans le format des « Jouer à débattre » qu’elle a pu proposer par le passé sur d’autres thèmes. Le support Jouer à débattre  invite un groupe de jeunes à participer en tant qu’acteurs à un procès (en incarnant plaignants, défense et jurés), autour d’une question scientifique et technique ayant un impact pour la société. Nous avons ici le retour d’expérience de Lionel Reveretchercheur à INRIA, qui a participé à la conception d’un support Jouer à Débattre.

Etant chercheur INRIA dans un institut en informatique et travaillant actuellement avec différentes équipes de France pour la préparation des athlètes aux JO 2024, le lien a été facilement établi. J’ai été personnellement très motivé par la dimension de réflexion sociale que cette initiative proposait, au-delà de l’expertise que je pouvais apporter sur la pertinence scientifique du contenu du jeu et pour laquelle j’ai été sollicité.

Les échanges avec les membres de l’association ont été très intéressants, avec une compréhension fine entre nous des enjeux que nous voulions aborder. Nous avons convergé sur une proposition éditoriale qui m’a paru très juste et équilibrée entre le « pour » ou « contre » d’une innovation technologique, le but n’étant pas de prendre parti pour l’un ou l’autre des camps mais bien de fournir des éléments pertinents pour amorcer le débat et la réflexion sur le sujet auprès des jeunes.

La création du matériel de jeu était le but de cette collaboration entre l’association et moi. La participation à l’encadrement d’une séance a été une opportunité supplémentaire que m’a proposée l’association. J’y ai répondu avec plaisir, permettant de voir si le jeu « fonctionnait ». Le résultat a été vraiment très positif, avec des jeunes qui, à travers les rôles respectifs, se sont parfaitement saisis des enjeux du débat que nous voulions amener. En conclusion, j’ai été ravi de participer à toute cette aventure avec le sentiment d’avoir pu contribuer à apporter à des jeunes des éléments de nuance dans la réflexion sur les enjeux d’acceptabilité des innovations scientifiques et techniques.

Jouer à Débattre

bou


 

Présentation d’une structure

 


 

Le Vaisseau

Le Vaisseau Mailjet

Le Vaisseau est un outil de médiation construit et géré par la Collectivité européenne d’Alsace depuis 2005. Accueillant chaque année environ 170.000 visiteurs et visiteuses, le Vaisseau se donne pour mission de faire découvrir les sciences autrement et de diffuser la culture scientifique et technique auprès de multiples publics. À travers les thématiques abordées, il propose aux visiteurs et visiteuses de prendre part au débat pour mieux comprendre comment le monde évolue. Mais il permet surtout de passer un moment convivial où ils et elles prennent plaisir à découvrir le monde par la manipulation, l’expérimentation et la collaboration.

Depuis janvier 2023, le Vaisseau propose une nouvelle exposition permanente : la Fabrique qui aborde l’intelligence artificielle et humaine. Qu’est-ce qu’une intelligence artificielle (IA)? Et d’ailleurs… qu’est-ce que ça veut dire « être intelligent »? Dans cette exposition, les visiteurs et visiteuses parcourent une ligne de production ouverte et intrigante où êtres humains et machines dialoguent sans cesse. Ils et elles se questionnent, expérimentent et débusquent les intelligences artificielles qui se cachent dans leur quotidien.

Lors de l’élaboration de ses expositions, le Vaisseau constitue un comité scientifique composé d’experts et d’expertes, de chercheurs et chercheuses reconnus dans leur domaine. La Fabrique n’a donc pas dérogé à cette règle. Le Vaisseau a fait appel à deux enseignants-chercheurs en informatique de l’Université de Strasbourg. Formés et sensibilisés aux méthodes de l’informatique débranchée, ces scientifiques ont à la fois validé les contenus scientifiques de l’exposition tout en étant force de proposition dans l’élaboration des dispositifs muséographiques, jeux et défis proposés au public. Leur apport a été particulièrement fort sur un dispositif précis : « Programmer ».

Ce dispositif « Programmer » se base sur un jeu de logique / casse-tête existant appelé « Cargo-bot ». Le but du jeu : donner des instructions (« va à gauche », « va à droite », « prends » et « dépose ») à un grappin pour qu’il se saisisse de boîtes et les empile dans le bon ordre. L’ambition était d’adapter ce jeu à l’échelle d’un dispositif muséographique, en remplaçant le grappin par un véritable robot industriel. Le développement de ce dispositif a nécessité un important travail de conception et de réalisation avec non seulement des universitaires, des élèves ingénieurs de l’INSA Strasbourg, des roboticiens, des intégrateurs robotiques, des fabricants de robots, des graphistes, des développeurs, etc. L’exposition la Fabrique et le dispositif « Programmer » en particulier témoignent de la volonté du Vaisseau de s’inscrire pleinement dans un réseau de culture scientifique, technique et industrielle local dans la perspective d’un projet inscrit dans son époque, toujours en restant à hauteur du jeune public.

Les scientifiques collaborent avec le Vaisseau à d’autres niveaux : en formant l’équipe de médiation lorsqu’elle en ressent la nécessité ou en participant à des évènements tels qu’ « Ose la Recherche ! ».

bou

 


 

Revue de Presse

 

 


I. Publications scientifiques récentes

Compréhension des termes scientifiques utilisés dans les médias portugais : quel bilan ? – Cette étude rétrospective sur les articles portugais publiés de novembre 2021 à janvier 2022 révèle que 68 % des médias impliquent des experts de la santé. Pourtant, sur 144 termes scientifiques extraits, plus de la moitié étaient mal compris ou inconnus pour les personnes interrogées. Malgré une large diffusion médiatique, de nombreux concepts restent donc peu familiers au public. Cette recherche tend à montrer que le fait de donner des définitions claires des concepts scientifiques liés à des sujets d’actualité et, notamment la santé, est une importante stratégie pour améliorer leur compréhension par le public.

(Santana et al., JCom, 2023, accès libre)

Découvrir et réagir sur un objet patrimonial en Australie – Cet article présente les résultats d’une enquête dont l’objectif était d’identifier les obstacles au signalement des objets patrimoniaux, comme les fossiles indigènes, trouvés par le grand public en Australie. Même si 70% de la population australienne est enthousiaste à l’idée de signaler de telles découvertes, la mauvaise communication législative et la confusion quant aux autorités à contacter compliquent le signalement et, par conséquent, l’engagement des citoyens et citoyennes dans la conservation du patrimoine. Les recommandations formulées dans le cadre de ce projet ont pour ambition d’améliorer la situation.

(Hurst et al., JCom, 2023, accès libre)

Résultats scientifiques et élaboration des politiques - En se penchant sur la manière dont les décideurs politiques dans le domaine de l’innovation et de la numérisation se servent des découvertes scientifiques, cet article étudie l’influence réciproque de la communication scientifique et de la politique. Selon les résultats, un engagement plus fort entre la science et la politique, des pratiques de communication scientifique plus ouvertes, fiables et responsables avec les décideurs politiques ainsi que la numérisation et la visualisation croissantes de la communication scientifique constituent actuellement les trois principales tendances dans le processus de mise en relation des données probantes et des politiques. Votre recherche est-elle aussi utile à l’élaboration des politiques ?

(Szüdi et al. Open Res Europe 2023, accès libre)

A quoi servent les événements universitaires sur le changement climatique ? - Cette étude aborde la valeur individuelle et collective des événements scientifiques portant sur la recherche en matière de changement climatique ainsi que les motivations de leurs participants et participantes. Selon les résultats, les événements en question ne sont pas seulement considérés comme des opportunités d’apprentissage, mais constituent également une sorte de rassemblement physique de personnes partageant les mêmes idées. Ils renforcent aussi l’action et l’autonomie de ceux qui pensent déjà que le changement climatique est en train de se produire. Qui plus est, les échanges postérieurs des participants et participantes avec leur entourage augmentent la portée de ces événements.

(O’Connor et al., JCom, 2023, accès libre)

Philosopher pour faire comprendre la science – Cette étude se penche sur la manière dont les jeunes participants et participantes des actions de médiation scientifique peuvent réfléchir à la science à travers un dialogue philosophique et une histoire fantastique. Elle tend à montrer qu’une telle approche, incitant à poser des questions plutôt qu’à y répondre et utilisable au sein des musées ou pendant les festivals scientifiques, permet de poursuivre la réflexion au-delà d’une action de médiation.

(De Schrijver, JCom, 2023, accès libre)

II. Actualités

 

TikTok Awards ou vulgariser, contribuer et être récompensé(e) -L’application chinoise TikTok lance ses TikTok Awards pour honorer les créateurs et créatrices de contenus éducatifs diffusés dans la  catégorie Apprendre sur TikTok. Cette dernière gagne en popularité avec un milliard de vues depuis mai. En effet, des vulgarisateurs et vulgarisatrices scientifiques, adaptant leurs connaissances au format court, contribuent à un immense succès du contenu instructif sur la plateforme. Cette initiative de TikTok, ayant pour but de créer un programme d’apprentissage et d’identifier des contenus de confiance, est une réponse à la nouvelle législation européenne sur les services numériques.

3 minutes pour vulgariser - Camille Lakhlifidoctorante à l’Institut du Cerveau de l’Université Paris Cité est une nouvelle lauréate du concours de vulgarisation scientifique “Ma thèse en 180 secondes”. D’après cette jeune chercheuse travaillant sur la métacognition des médecins, une présentation courte, naturelle et amusante permet de dédramatiser un sujet de recherche et d’attirer l’attention pour expliquer des concepts scientifiques tout en faisant preuve d’humilité. Si vous aviez 3 minutes pour parler de votre projet de recherche, vous diriez quoi ?

Vulgariser sans s’énerver  Quel est l’âge de la Terre ? Pourquoi le verre est-il transparent ? Quelle est la taille de la Terre ? C’est quelques-unes des questions que se pose Bertrand, un vulgarisateur scientifique strasbourgeois, sur sa chaîne Youtube “Je ne m’énerve pas, j’explique”. Bertrand n’est pas chercheur de formation, mais il utilise toujours une méthode quasi scientifique : il explique la science en faisant partager à ses followers le cheminement qui lui a permis de la comprendre. Il appartient également au Café des sciences, une communauté de vulgarisateurs et vulgarisatrices scientifiques, parmi lesquels de nombreux chercheurs et chercheuses, qui s’engagent dans des projets de médiation scientifique.

III. Améliorer sa communication scientifique

 

Adapter la communication scientifique aux défis d’aujourd’hui – Donner aux citoyens et citoyennes la possibilité d’accéder à des connaissances scientifiques de bonne qualité, leur faire comprendre les termes scientifiques et techniques, leur présenter les meilleures données probantes et mises à jour… Voici quelques-uns des défis de la communication scientifique de l’ère actuelle. Pour y répondre, les auteurs et autrices de cet article proposent un nouveau programme de communication scientifique élaboré à partir d’une approche collective. Il devrait permettre que les messages scientifiques s’appuient à la fois sur une base plus large de connaissances, les contributions d’une communauté scientifique diversifiée, les apports participatifs des parties prenantes et une meilleure réactivité aux changements continus de l’état des connaissances.

(Holford, 2023, Sage Journals, accès libre)

Vulgarisation sur les médias sociaux en début de carrière - Cet article traitant de l’utilisation des médias sociaux par les professionnels de recherche souligne également leur importance pour la carrière des jeunes chercheurs et chercheuses. Il propose des conseils stratégiques sur la création d’un réseau ou la présence en ligne et répond aux craintes courantes liées à l’utilisation des médias sociaux. Alors que la compétence en médias sociaux devient une nécessité professionnelle, cet article met en évidence leur rôle pour la présentation de l’impact sociétal des recherches.

(Cowley et al., Journal of Physical Activity and Health, 2023, accès libre)

 

Ces structures soutiennent la Scitoyenne ! 

 

 

Copyright © 2023 Cercle FSER, Tous droits réservés.

 

Comité éditorial

 

Rédactrice en chef : Héloïse Dufour

Rédactrice et rédacteur : Naomi Luangu, Adam Knapik  

Comité de rédaction : Adam Knapik, Héloïse Dufour, Agathe Franck

Vous n’êtes pas abonné(e) et souhaitez recevoir les prochaines newsletter ? Abonnez-vous ici

 

Vous ne souhaitez plus recevoir La Scitoyenne ?

Vous pouvez vous désabonner de cette liste.

La Scitoyenne est portée par le Cercle FSER.

90 Rue de Varenne 75007 Paris