Scitoyenne 50 – Janvier 2024

31 jan Scitoyenne 50 – Janvier 2024

banderole

 

Edito

 

Chères lectrices,  chers lecteurs,

 

Nous vous retrouvons avec un peu de retard pour ce début d’année dans ce qui constitue la 50ème édition de la Scitoyenne. Nous vous remercions sincèrement pour votre fidélité et votre soutien continu. Plusieurs messages importants :

  1. si vous souhaitez que nous vous mettions en relation avec les structures, il est important que vous renseigniez vos nom, prénom et adresse mail dans le formulaire indiqué (cela n’a pas toujours été nécessaire dans le passé si vous étiez abonné(e) mais des changements techniques rendent cela nécessaire)
  2. après 50 éditions, il est temps pour nous de faire une pause pour réfléchir à l’évolution de cette lettre d’information. Nous vous tiendrons naturellement au courant. Vos retours sur l’importance que vous y accordez ou les changements que vous souhaiteriez y voir apportés seront donc d’autant plus opportuns ! N’hésitez pas, c’est par ici.

 

En vous souhaitant une bonne lecture, et de nombreuses occasions de discuter sciences et recherche avec des publics variés pour l’année 2024 !

 

Héloïse, pour l’équipe de la Scitoyenne

 

 

speé

Je souhaite référencer une structure proposant des actions de médiation scientifique

PO

Je souhaite m’abonner à la Scitoyenne pour recevoir tous les mois des opportunités de médiation

bouton ref structure (8)

Je souhaite partager un retour d’expérience en médiation scientifique pour mieux faire connaître la diversité des actions de médiation

bouton ref structure (9)

speé

Légendes des annonces

Icones Newsletter (2)

speé


 

Vos opportunités de médiation du mois 

 


 

 

Nerd Nite Strasbourg

Organisé dans plus de 100 villes, Nerd Nite est un événement mensuel gratuit et en anglais qui invite des personnes de tout horizon à faire des présentations brèves, amusantes et informatives dans toutes les disciplines, pendant que le public boit un verre. Chaque orateur et oratrice présente son sujet pendant 15 à 20 minutes, ce qui inclut une présentation powerpoint semblable à celle d’un cours universitaire, à l’exception que la majorité de la classe boit une bière au lieu de prendre des notes. Après chaque présentation, un temps est réservé à un échange avec le public.

Pour ces soirées mensuelles, l’équipe de Nerd Nite recherche des intervenants et intervenantes sur des sujets divers et variés. N’hésitez pas à les contacter à l’adresse suivante : strasbourg@nerdnite.com

Envie d’un aperçu ? Le 8 février dernier au Shadock (Strasbourg) à 18h30, des orateurs et oratrices ont reveillé le nerd qui sommeille en chacun de nous à travers ces trois présentations :

  • The origami of our chromosomes / Nos chromosomes-origami

Percez les mystères de l’ADN avec Tom Sexton – chercheur en biologie  moléculaire à l’IGBMC (Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire)

  • What Future for young adult sagas and TV series ? / Quel avenir pour les sagas et les séries télévisées pour jeunes adultes ?

Un aperçu de l’avenir des sagas pour jeunes adultes avec Julia Brion, auteur de Aube Astrale – Le Pouvoir de l’Incandescence

  • You’ve just been pwned ! / Vous venez de vous faire piéger !

Apprenez ce qu’est le phishing avec Mélanie Barillère, spécialiste des bases de données et passionnée de nouvelles technologies.

 

bou

 

PhDPub

Le PhD Pub est un événement de médiation scientifique montpelliérain. Une fois par mois, quatre doctorant·es de disciplines variées présentent leurs travaux de thèse de façon vulgarisée en 10 minutes, puis disposent de 15-20 minutes de temps d’échange avec le public. L’événement a lieu dans l’ambiance conviviale et bienveillante du bar-microbrasserie La Barbote. Vous êtes tous et toutes les bienvenus et bienvenues pour nous rejoindre en tant que spectateur et spectatrices mais aussi en tant qu’intervenant et intervenantes !

bou

 

Discerne

 

Dans le cadre de son travail sur les séquences pédagogiques du programme DIScERNE, le Cercle FSER, structure rapprochant sciences et société, vous propose une série de formations en distanciel et en présentiel dans les plus grandes villes de France.

Elles donnent la possibilité de se familiariser avec les séquences clé en main du programme DIScERNE, d’en savoir davantage sur les grandes dimensions théoriques de l’esprit critique et des démarches scientifiques ainsi que d’échanger sur des pratiques et expériences liées à ces thématiques.

Chaque formation DIScERNE ne dure que deux heures et est gratuite grâce au soutien du Ministère de la culture, de la FSER et des structures qui accueillent les formations.

Les formations sont destinées aux médiateurs et médiatrices scientifiques, bibliothécaires et médiathécaires, chercheurs et chercheuses qui s’engagent dans les actions de médiations scientifiques. Elles seront réalisées entre novembre 2023 et avril 2024.

Voici les dates des formations qui se dérouleront entre mars et avril 2024 :

29 février – Délires d’encre – Toulouse

5 mars – Médiathèque Violette Leduc – Paris

7 mars – astu’sciences – Clermont-Ferrand

14 mars – Le Vaisseau – Strasbourg

20 mars – Centre de formation aux métiers des bibliothèques -Marseille

28 mars - Réseau des bibliothèques – Bordeaux

12 avril – Terre des Sciences – Angers

18 avril - Bibliothèque des Champs Libres – Rennes

 26 avril – Session en distanciel

Vous pouvez consulter toutes les dates des formations et vous inscrire ou pré-inscrire en remplissant ce formulaire.

N’hésitez pas à transmettre cette offre de formations à toutes les personnes et structures qui pourraient être intéressées à y participer.

Vous n’avez rien à préparer, juste à vous inscrire et être présent(e) !

 

bou

DECODER

 

Le journal DECODER est une association produisant un journal numérique d’articles scientifiques vulgarisés gratuit et accessibles à tous. Notre volonté est de pouvoir donner des clés intellectuelles au grand public afin qu’il puisse analyser avec un esprit critique les grands débats d’aujourd’hui et agir ensuite en conscience. Nous souhaitons que chacun puisse lire dans les débats, ce qui tient de l’argumentaire, de la démonstration de ce qui n’est qu’opinion et/ou rhétorique et donc bien souvent sans fondement…

Le principe de notre projet est simple, un.e chercheur.se co-auteur.e d’un article scientifique publié propose une version raccourcie de son article à une classe de collège/lycée. Cette dernière joue le rôle de reviewers en commentant, proposant diverses améliorations pour le rendre compréhensible du grand public (définitions, schémas, reformulations,…). Le papier fait des aller-retours entre le·la chercheur·se et la classe jusqu’à une version finale que nous éditons, et publions sur notre site. La version finale est téléchargeable et diffusable gratuitement sous licence CC (téléchargeable et diffusable sans modification).

Des articles à vulgariser sont présents dans le catalogue (http://journal-decoder.fr/le-catalogue) dans lequel les enseignant·e·s peuvent piocher. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, on essayera de trouver le·la chercheur·se approprié·e pour votre sujet ! Nous vous mettons ensuite en contact avec le.la chercheur.se afin que vous conveniez ensemble d’un calendrier commun.

La classe peut aussi réaliser une expérience et publier ses résultats dans DECODER avec l’aide et la relecture d’un·e chercheur·se spécialiste du domaine !

Des visios, rencontres, visites avec le·la chercheur·se sont vivement encourgé·e·s selon les emplois du temps de chacun, tout est permis pour faciliter la collaboration, l’exercice critique pour comprendre et partager la démarche scientifique à travers ce projet de vulgarisation.

 

bou

 

 

Les Maths en Scène

Les Maths en Scène Mailjet

Quel est le rôle du parrain ou de la marraine scientifique voici la réponse dans le livret ici. Le premier tour aura lien en 7 au 15 mars 2024 dans chaque académie et le 7 juin à Toulouse au muséum d’Histoire Naturelle.

Mais qu’est-ce que le concours Eloquensciences? ÉloquenSciences, un concours d’éloquence scientifique organisé par l’association Les Maths En Scène, offre aux élèves de collège, de lycée et d’enseignement supérieur une opportunité unique de fusionner l’art de la parole et la recherche scientifique. Parrainé par la mathématicienne Jasmin Raissy et le mathématicien Etienne Ghys, ce concours se déroule en deux phases.

Les participants doivent présenter un discours argumentatif affirmatif ou négatif en réponse à une question scientifique, choisie parmi une liste fournie par le comité d’organisation ou proposée par le candidat et validée par le comité. Chaque participant est accompagné d’une marraine ou d’un parrain scientifique pour élaborer son raisonnement et son discours. Une séance de formation théâtrale complète la préparation, axée sur la posture, la mise en scène et le placement de la voix.

Le concours se divise en deux temps significatifs : le premier tour de qualification en mars, pendant la Semaine des mathématiques, et la finale en juin. Les candidats, lors du premier tour, présentent un discours argumentatif devant un jury évaluant leur démarche scientifique et leur éloquence, sans support écrit ni diaporama, dans une limite de trois minutes.

La finale se déroule sous forme de « Battle » entre les candidats retenus, regroupés par binôme autour d’une question imposée par le jury avec des réponses de type oui/non. Les candidats préparent les arguments des deux positions et découvrent celle qu’ils défendront par tirage au sort. Les « Battles » sont suivies d’une phase où les candidats sélectionnés ont trois minutes pour convaincre sur un sujet scientifique qui leur tient à cœur, validé par le jury. Un prix collège_cycle 3, un prix collège cycle 4, un prix lycée et un prix coup de cœur sont attribués.

Le jury est constitué de scientifiques tous impliqués dans la médiation scientifique, avocats, journalistes, élus. Pendant les deux tours, les candidats sont soumis à des questions bienveillantes du jury pour échanger ou compléter leur analyse.

Au-delà de la compétition, ÉloquenSciences offre aux participants une opportunité unique d’échanger avec des scientifiques pour préparer un discours scientifique argumenté. Chaque candidat est conseillé par un référent scientifique, consulté par mail ou visio, pour confronter ses réflexions à des arguments scientifiques et sociétaux.

Le concours vise à développer chez les participants leur éloquence, esprit critique, et stimuler leur curiosité intellectuelle et scientifique. Le dispositif prépare également les candidats aux futures épreuves orales qu’ils rencontreront au cours de leurs cursus scolaires et universitaires.

L’accent est mis sur le développement de la communication orale dans une démarche constructive et scientifique. Outre la consultation du référent scientifique, une séance de formation théâtrale complète la préparation des candidats en travaillant sur la posture, la mise en scène et le placement de la voix.

Eloquensciences fusionne l’art de la parole et la recherche scientifique.

Au-delà de la compétition, ÉloquenSciences aspire à éveiller la passion pour la science, encourager la réflexion critique et promouvoir les compétences en communication chez les jeunes participants. Le concours offre ainsi une expérience riche et formatrice, contribuant au développement intellectuel et personnel des candidats et candidates.

 

bou

 

 

Je science donc Je suis

 

 

 

L’équipe de Je Science Donc Je Suis a besoin de vous, personnels de recherche, pour rédiger ou relire leurs rubriques: Actualités Scientifiques, Sciences Fondamentales, Recherches Biomédicales, Sciences Humaines, Technologie, Sexualité, “Question Con”, “Question Taboue”, “International Science” (nouvelle rubrique en anglais pour les lecteurs anglophones). Il y a également les Partages de la rédaction (expériences à reproduire à la maison, partage de comptes de vulgarisation, partage de projets en science, partage d’événements ou de bons plans) auxquels vous pouvez participer! Nous cherchons en ce moment des rédacteurs pour les nouvelles rubrique : Sciences Humaines et Sociales. Chaque rédacteur ·ice ·s peuvent rédiger régulièrement ou ponctuellement.

Si vous pensez être rodé·e dans un des 10 sujets de rubrique cités, contactez- nous (contact@js2-sciences.com) ou cliquez sur le bouton ci-dessous !

 

bou

 


 

Revue de Presse

 

 


I. Publications scientifiques récentes

Quelle évaluation d’un nouveau programme en communication scientifique ? – Cette étude vise à évaluer les changements dans l’auto-efficacité déclarée et les attitudes envers les compétences en communication scientifique au fil du temps des participants du programme Faculty Fellows in Science Communication. Ses résultats tendent à indiquer que la participation au programme a augmenté significativement l’auto-efficacité des boursiers et boursières dans leur communication avec leur pairs et le public non expert. Si l’on croit à leurs commentaires qualitatifs, le programme les a aidés à communiquer avec différents publics, à incorporer des récits ou des histoires pour impliquer leurs publics et à développer des méthodes innovantes de communication.

(Stanifer.S et al., NLM, 2023, accès libre)

Du piège à clics sur les publications scientifiques ? – Ce travail  prend en compte  un vaste corpus d’articles de médias en ligne anglais pour analyser les tendances de la couverture médiatique des études d’association pangénomiques. Ces dernières s’intéressent aux variations génétiques des individus et leurs corrélations avec des traits phénotypiques. D’après les conclusions, seulement un quart des articles sur les études pangénomiques ont attiré l’attention des médias et la plupart d’entre eux ont été décrits dans un langage trop complexe pour être compris par le public. Qui plus est, la prévalence des titres clickbait, ressemblant à des phrases « les scientifiques disent qu’ils ont trouvé le gène qui cause le cancer…”, est en baisse. L’auteur et les autrices de cette analyse recommandent que la couverture médiatique des études d’association pangénomiques soit plus accessible et qu’elle contienne des termes génétiques plus modernes. Cette étude soutient que la recherche en communication scientifique dans ce domaine peut bénéficier des techniques de Big Data.

(J. Morosoli et al., PLoS ONE, 2024, accès libre)

Vulgariser sur l’ingénierie biomédicale pour anticiper les défis futurs – En s’appuyant sur les données des entretiens menés avec 24 scientifiques, les auteurs de cet essai ont identifié quatre aspects essentiels pour favoriser le soutien de la société et faire face aux défis éthiques, sociétaux et réglementaires dans le domaine de l’ingénierie biomédicales et, notamment, celle des systèmes moléculaires. Ils proposent une communication scientifique efficace et une sensibilisation interne, un dialogue sociétal ouvert, un accès juste et équitable aux nouvelles technologies ainsi que des politiques scientifiques et technologiques adéquates. Selon leurs conclusions, cette branche de l’ingénierie biomédicale gagnerait à anticiper les défis futurs en vue d’établir un solide lien de confiance avec le public profane, les décideurs et la société dans son ensemble.

(Da Silva et Blasimme, AlChE, 2023, accès libre) 

 

II. Actualités

 

Vulgarisation scientifique radiophonique – “La Science, CQFD » est une émission présentée du lundi au vendredi sur France Culture par Natacha Triou. Elle donne la parole aux chercheurs et chercheuses qui expliquent la science en illustrant des concepts avec des métaphores ou des allégories pertinentes. Selon l’animatrice, la vulgarisation scientifique réussie est celle qui fait appel à l’imagination et à la capacité visuelle des auditeurs. Consultez cet entretien de Natacha Triou accordé à GEO pour en savoir plus sur la puissance évocatrice qui est bénéfique pour la vulgarisation scientifique réalisée sur les ondes.

Vulgariser jusqu’au bout de l’Univers – A travers son livre richement illustré, le scientifique et écrivain français, Christophe Galfard, nous invite à la découverte de l’Espace. Au début de cette aventure, il nous fait voyager à travers les galaxies, la nôtre comprise, pour nous faire comprendre qu’elles ne constituent qu’une toute petite partie de l’Univers. Qui plus est, l’auteur explique comment la lumière est utilisée pour l’établissement de la composition des étoiles ou des galaxies. Cet article vous permettra d’en savoir davantage sur cet ouvrage étincelant.

Vulgariser l’astronomie en Haïti – Le planétarium est un outil incontournable de l’association Proscience qui permet de vulgariser la science et, notamment, l’astronomie dans le pays caribéen francophone. Parmi les vulgarisateurs et vulgarisatrices inlassables de ce lieu se trouve un français, Régis Plichart, qui voulait depuis toujours rendre la science compréhensible pour tous. N’hésitez pas à lire cet article pour en apprendre plus sur le parcours hors du commun de ce passionné de la communication scientifique.

 

III. Améliorer sa communication scientifique

 

Vulgarisation scientifique sous microscopes - Cet article est un intéressant retour d’expérience sur un atelier de vulgarisation intitulé Explorateurs du microcosme proposé aux élèves du Mexique. En effet, cette action de médiation scientifique a été réalisée grâce aux foldscopes, des microscopes en papier à très faible coût qui n’ont besoin ni d’électricité ni de lame de verre pour être utilisés. Elle avait pour objectif de rendre la microscopie plus accessible et de stimuler l’apprentissage des écosystèmes et de l’évolution dans les écoles défavorisées. Ses premiers résultats basés sur l’évaluation initiale et finale semblent prometteuses. Lequel de vos outils de travail pourrait constituer un point de départ pour une action de médiation scientifique ?

(Clinton, Biology Methods and Protocols, 2023, accès libre)

Faire participer des jeunes à la science pour améliorer leur santé mentale – Cet article présente un projet basé sur un jeu en ligne qui a favorisé une conversation sociale des personnels de recherche avec des jeunes autour de leur santé mentale pendant la pandémie de COVID-19. L’initiative s’est avérée très utile pour les deux parties. Les jeunes ont estimé que leur participation était précieuse car elle les a amenés à réfléchir sur eux-mêmes et à faire l’expérience de la reconnaissance et de la contribution. Les scientifiques ont pu obtenir des données sur la santé mentale des jeunes au cours de la pandémie et contribuer à l’élaboration de produits de communication destinés aux jeunes.

(Poulsen et al., PLoS ONE, 2024, accès libre)

Vulgarisation par l’évolution – Les données sur l’évolution de divers organismes constituent un trésor de ressources qui peuvent être exploitées en vue d’en créer des activités attrayantes de la médiation scientifique. En voici un exemple. Le site lightofevolution.org est en effet une collection de récits sur l’évolution ancrés dans des authentiques publications scientifiques et constituant un point de départ pour un jeu convivial. A travers ces activités ludiques, les visiteurs et visiteuses peuvent reproduire les analyses présentées dans les publications en question et calculer la proportion de gènes partagés entre différentes espèces. Qui plus est, ces activités ont été conçues de manière à pouvoir être adaptées à des ateliers en face à face et d’offrir à leurs participants et participantes des perspectives précieuses sur les travaux scientifiques actuels concernant  l’évolution. A vous de jouer !

(Blatter et al., Biology Methods and Protocols, 2023, accès libre) 

 

 

Ces structures soutiennent la Scitoyenne ! 

 

 

Copyright © 2023 Cercle FSER, Tous droits réservés.

 

Comité éditorial

 

Rédactrice en chef : Héloïse Dufour

Rédactrice et rédacteur : Naomi Luangu, Adam Knapik  

Comité de rédaction :  Héloïse Dufour

Vous n’êtes pas abonné(e) et souhaitez recevoir les prochaines newsletter ? Abonnez-vous ici

 

Vous ne souhaitez plus recevoir La Scitoyenne ?

Vous pouvez vous désabonner de cette liste.

La Scitoyenne est portée par le Cercle FSER.

90 Rue de Varenne 75007 Paris